';

Les enfants et la publicité

 

Les enfants sont depuis bien longtemps la cible du marketing tout simplement, car ils influent sur la décision d’achat de leurs parents. Fort de ce constat, l’agence Bolivie vous propose, ici, de faire, d’abord un récapitulatif sur l’usage des enfants dans les publicités, puis de vous faire découvrir des campagnes choquantes utilisant des enfants pour vendre tout et n’importe quoi, de vous faire redécouvrir les plus belles campagnes utilisant des enfants, celles qui ont des prérogatives de communication citoyenne. Nous nous interrogerons en dernier lieu du danger du digital…

Tout savoir sur l’usage des enfants dans la publicité :

  • Les enfants : ces fils de pub

Les structures familiales ont fort évoluées en 20 ans, les parents font moins d’enfants et en ont plus tardivement. Leurs dépenses pour leur progéniture sont donc plus conséquentes.

La publicité exerce une influence considérable. Les enfants doivent affirmer leur rang social dès l’école dans la cour de récréation non pas par des élans de langage, mais par la possession de marques.

Résultat : les parents, passant beaucoup de temps au travail, culpabilisent, et les enfants influent dans leur décision d’achat.

Notons, que la place de l’enfant a également bien évolué au sein des familles. Le développement de l’éducation bienveillante, donne une place parfois sans limite à l’enfant qui exprime ainsi son identité et donc ses désirs.

Ce désir de se démarquer, d’affirmer son identité, d’appartenance à un clan s’exprime par les marques au plus jeunes âges. Logos et mascottes rentrent alors dans l’inconscient des enfants, ce qui pourra assurer une fidélité de consommation à l’âge adulte, qu’ils transmettrons eux-mêmes à leurs propres enfants. “Je t’ai acheté ces gêteaux pour ton goûter. Je mangeais les mêmes quand j’avais ton âge !”

Les enfants sont donc les cibles des publicitaires, mais ils sont aussi les vedettes des publicités. Car les publicitaires l’ont bien compris : rien de mieux qu’un chaton ou un enfant comme mascotte !

  • La réglementation de l’utilisation des enfants dans la publicité

La présence d’enfants dans la publicité est un phénomène réglementé depuis longtemps en France, comme dans de nombreux autres pays européens. D’ailleurs, certains Etats limitent fortement voire interdisent carrément leurs apparitions.

 

  • Les campagnes douteuses utilisant des enfants

Pourtant, pas la peine de chercher longtemps dans les annales de la publicité pour trouver des campagnes mettant en scène des enfants, au service de messages douteux, voire franchement scandaleux.

Utiliser un enfant pour vendre de la bière, des cigarettes, et même des armes. De nos jours, pas un publicitaire n’oserait seulement penser à un tel concept. Pourtant, dans le passé, certains ne se sont pas gênés. À l’image des publicités pour 7Up ou Coca-Cola, à consommer sans modération dès le plus jeune âge.

 

Dans un autre registre, très récemment, en 2010, Vogue publie une série de photos faisant polémique… Le débat sur l’hyper-sexualisation est ouvert !

 

Les meilleures publicités utilisant des enfants

L’agence Bolivie partage avec vous les meilleures publicités utilisant des enfants dont on se se lasse pas…

  • Nestlé – Chocosuisse

  • Monoprix – LaitDroleLaVie

  • Intermarché – Les questions

  • Hansaplast Condoms – Maman elle m’a dit qu’j’peux

  • Gillette – We believe

  • Lactel – Comment on fait les bébés

  • Herta – C’est bon mais c’est chaud

  • BURGER KING – Bienvenue dans la cour des grands

Les meilleures publicités utilisant des enfants à des fins de communication citoyenne

L’agence Bolivie étant spécialiste de la communication citoyenne, nous avons eu à coeur de partager des campagnes spécifiques à ce domaine et utilisant des enfants, qui nous inspire…

  • Médecins du Monde                                                                                    
  • LICRA

 

  • AMNESTY INTERNATIONAL

  • FeedSa

  • MOMSDEMANACTION

  • SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS                                                            
  • VANCOUVER society of childreen’s centres

              

Les enfants cible de la communication digitale

  • La sur-exposition des enfants aux écrans

Youtube, Snapchat, Instagram, Tik Tok… et les jeux vidéos ! Les enfants ont, certes, délaissé la télévision, mais ils passent deux fois plus de temps en ligne qu’il y a 10 ans.

Le nombre d’enfants hyperconnectés ne cessent d’augmenter avec plus de 6 heures de connexion par jour.

Cette exposition n’a fait qu’augmenter avec le confinement.

Et les annonceurs l’ont bien compris, en les ciblant sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, depuis ces 10 dernières années, les dépenses en achat d’espace sur le social media ciblant les enfants ont été multipliées par 10.

Investissement d’avenir pour ces marques, ces stratégies ont impact important sur les décisions d’achat des familles, dont les enfants commencent par avoir des habitudes de consommation.

  • Les datas et données personnelles qui compromettent les enfants

Le RGPD est une notion le plus souvent inconnue pour les moins de 13 ans qui de surcroit sont inscrits sur des réseaux sociaux alors qu’ils n’en ont normalement pas le droit.

Ce manque d’éducation lié à l’âge, ajouté à la naïveté d’un enfant qui ignore les procédés de manipulations, vont permettre à une marque de récolter un certain nombre de données sur ses usages digitaux, ses achats, et cela sans aucune protection.

S’ajoute, la création d’interactivité créée par les marques qui par des jeux, incitent les enfants à s’engager avec une frontière entre le divertissement et la publicité très floue.

  • L’inégalité sociale des enfants

Les enfants qui ont le moins d’opportunités d’activités à l’extérieur sont issus majoritairement des classes populaires. En toute logique, c’est eux qui se connecteront davantage et donc seront soumis à davantage de pressions publicitaires.

Les enfants uniques ou ceux ayant peu de frères et sœurs sont également davantage touchés car ils ont moins de liens de connexions avec les autres enfants et sont plus gâtés par leurs parents qui leur laissent plus de liberté à défaut d’autorité.

  • Un problème pris à bras le corps dans certains pays

  1. Au Canada, la publicité sur les moins de 13 ans est interdite qu’elle soit en ligne ou en télé
  2. En Chine, il est désormais interdit aux moins de 18 ans de jouer plus de 3 heures en ligne aux jeux vidéo
  3. Au Danemark, depuis 1997, une loi précise que « les enfants de moins de 14 ans ne peuvent figurer dans les publicités télévisuelles que si leur présence est indispensable pour expliquer ou démontrer l’utilisation d’un produit spécifique à l’enfant »
  4. En Espagne, « les enfants ne peuvent être les personnages principaux des produits sauf pour des produits les concernant. »
  5. En Finlande, « l’enfant ne peut être acteur principal d’une publicité que si celle-ci traite de santé et d’éducation ».

 

 

Vous avez aimé ce sujet ? Likes-le, partagez-le !

Vous pouvez lire également cet article :

  • Tout Savoir sur le marketing scolaire > https://www.agence-bolivie.fr/2021/09/20/tout-savoir-du-marketing-scolaire/

Retrouvez ici, tous nos travaux sur le sujet de l’éducation :

  • ANSA, Catalogue formation petite enfance > https://www.agence-bolivie.fr/my-product/catalogue-de-formations-petite-enfance/
  • FFBB, Campagne de fidélisation Mini Basket > https://www.agence-bolivie.fr/my-product/operation-fidelisation-minibasket/
  • AEFE, Rapport d’activité > https://www.agence-bolivie.fr/my-product/rapport-annuel-aefe-2019-2020/
  • AEFE, Identité Visuelle > https://www.agence-bolivie.fr/my-product/aefe-30-ans/
  • OPCALIM, Campagne de communication pour l’alternance en entreprise > https://www.agence-bolivie.fr/my-product/campagne-de-communication-sur-lalternance-en-entreprise-opcalim/

 

 

 

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Leave a reply