';

Bars, hôtels, restaurants : quelle stratégie pour affronter la crise du COVID 19 ?

 

Ce n’est un scoop pour personne, la crise sanitaire actuelle a des répercussions dramatiques sur le secteur CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants). Même si la réouverture des restaurants sera effective dans les prochains jours, elle ne concerne que les terrasses et nous ne sommes pas à l’abri d’une autre fermeture aux vues du développement des variants. Il existe pourtant des stratégies et outils à mettre en place, non pour profiter de la crise mais pour l’affronter et s’assurer de la subsistance de son entreprise. Rassurez-vous, il ne sera pas question ici de vous proposer de mettre en place un restaurant clandestin sous couvert de « réunion professionnelle de fin de journée » ou de « poisson d’avril », ces concepts ayant été pleinement investi par un copyright humoristique de Pierre-Jean Chalençon….

Rappel du contexte du secteur CHR face à la crise liée au Coronavirus

La crise sanitaire liée au Coronavirus a complètement chamboulé le secteur CHR et particulièrement les restaurateurs. Globalement, et cela n’est un scoop pour personne, le secteur subit d’importantes pertes d’activités. De gros problèmes de trésorerie ont surgi, devant faire face à la relance des bailleurs jusqu’à pour certains, l’exécution de procédures de recouvrement. Certains ont fermé provisoirement leur établissement, d’autres définitivement et d’autres encore se sont adaptés et se sont montrés particulièrement inventifs ce qui leur permet de limiter les dégâts.

Pour ces derniers, c’est la digitalisation de leur offre et le positionnement sur la vente à emporter qui a été adopté.

Depuis le confinement, la livraison et la vente à emporter, qui par ailleurs était déjà en fort développement, se sont nettement accrue. Ainsi, le baromètre trimestriel de la restauration à table de CHD expert a enregistré un bond de 14% du nombre d’établissement s’étant mis à la vente à emporter. Ces chiffres s’ajoutent aux offres déjà existantes. La plateforme Deliveroo tant qu’à elle, dénombre désormais 12.000 établissements proposant du Click & Collect au lieu de 1.000 auparavant.

Cette réalité vient brouiller les frontières entre 2 secteurs d’activités différents : la restauration traditionnelle et la restauration rapide.

Cette crise démontre une chose : le secteur CHR doit se montrer hybride, se transformer et s’adapter. Cette nouvelle conjoncture implique donc un repositionnement total… Une forme d’adaptation de recettes traditionnelles en transformant des ingrédients locaux …

Les établissements doivent repositionner leur offre

Pour leur survie, le secteur des CHR doit s’adapter à ce contexte si difficile.

Pour se faire, il faut tenir compte des moments et des besoins de consommation qui ont été modifiés.

Par exemple, pour les restaurants, les horaires doivent être adaptés. En temps normal un restaurant sera ouvert au public le midi et le soir, c’est à dire à l’heure des repas. Là, il faut qu’il soit ouvert toute la journée, créer des besoins de consommation au goûter de 16H, par exemple, avec des offres de desserts faciles à consommer et à transporter.

Pour les restaurants, il s’agit aussi de transformer leurs offres. De se positionner en temps que traiteur, service rapide et même en épicerie.

Il faut donc penser à créer des plats faciles à transporter, penser des packaging adéquats, mais aussi des plats faciles à manger.

Par exemple, créer des recettes de verrines pour remplacer des entrées.

Si le restaurateur choisi la vente à emporter, il faut alors prévoir un stand devant le magasin qui peut-être brandé, ou aménager le restaurant pour permettre cette vente à emporter en respect des normes sanitaires et inciter à la vente. Élargir les ventes à des offres d’épicerie conforme à l’ADN du restaurant.

Pour ce type d’offres, prévoir également des impressions brandées de menu, un mini catalogue d’épicerie avec des idées de recettes créées dans le but toujours de fidéliser cette clientèle, et de poursuivre son désir d’achat. Récompenser les clients fidèles de manière classique avec une carte de fidélité. Bref, autant de petites choses qui peuvent faire la différence.

À des fins de rentabilité, proposer des offres de produits transformés moins large afin d’assurer vos frais de gestion mais surtout la qualité. Car c’est ici la transformation totale du métier de restaurateur, qui à la base, est divisé en services le midi et le soir et qui là se voit opérationnel toute la journée.

N’oubliez pas le brunch le week-end, et proposez une offre originale et exclusive !

Analyse des cibles principales et extension aux cibles secondaires

La sponsorisation locale sur vos réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram, permet de faire connaître vos services sur un périmètre géographique restreint autour de l’établissement. Ainsi, vous pouvez toucher un maximum de vos clients habitant dans un secteur éligible à la livraison de vos plats.

Informer et maintenir une communication positive

– Communiquer sur la vitrine de votre établissement et sur l’ensemble de vos outils de communication, les process sanitaire que vous avez mis en place pour gérer cette crise. Cette période est délicate : vous devez rassurer vos clients !

– Indiquer sur votre page Google My Business que vous faites de la vente à emporter. Partagez cette information sur vos réseaux sociaux en indiquant les plats du jour et en réalisant une carte des plats au bon format. Proposer des services de livraison : Uber Eat, Just Eat, Deliveroo

Ces informations vous aideront à obtenir un meilleur référencement sur Google.

  • Créer une stratégie d’influence pour augmenter votre notoriété : faites appel à des influenceurs spécialisés, mettez en place un communiqué de presse et diffusez le auprès de journalistes spécialisés !
  • Créer une stratégie digitale, en optant pour l’Inbound marketing. Proposer du contenu qui enchérira votre storytelling, vos valeurs et vos produits et qui de surcroit ! Cela permettra de créer du lien avec vos clients qui verront que vous n’êtes pas là que pour leur vendre quelque chose ! Parlez de vos fournisseurs, de vos produits, de vos employés. Partagez des recettes faciles à réaliser ! Donner et s’engager, c’est la clé du succès.
  • Créer des promotions sur les sites de services de livraison. Pourquoi ? Car les algorythmes de ces plateformes favorisent les établissements qui mettent en place des promotions en les faisant remonter en haut des résultats de recherche.

Digitaliser vos prestations

Nous avons tous pu constater que la transformation digitale s’est accélérée depuis le premier confinement. La réouverture prochaine des restaurants ne devrait pas faire cesser cette progression. Car le digital s’avère être également un merveilleux outil d’aide à la gestion. Aux vues du contexte économique particulièrement compliqué pour les restaurateurs, bars et hôtels, et aux vues des contraintes sanitaires évidentes qui vont surgir pour la réouverture, vous pouvez également utiliser le digital pour anticiper ces problèmes : réservation en ligne, visibilité des places disponibles et créneaux horaires…. Cela peut permettre d’avoir une meilleure rentabilité à la réouverture.

Le digital est une aubaine pour trouver de nouveaux clients. Il nécessite néanmoins une stratégie efficace. Car la digitalisation ne s’improvise pas. N’en déplaise à bon nombre de gens qui vendrons des sites trop bon marché, un site bien fait c’est du tout temps, donc de l’argent, mais quand le travail est bien réalisé, le référencement de ce dernier reste bien meilleur et ne passe pas inaperçu auprès de Google.

Engagez-vous dans la transition éthique et environnementale

Faites dons de vos invendus pour éviter le gaspillage et communiquer ! C’est toujours mieux que de jeter. Plusieurs associations peuvent vous aider car elles sont spécialisées dans la lutte contre le gaspillage alimentaire : Phenix ou encore le chaînon manquant. C’est ici non seulement un geste éthique mais c’est aussi mieux pour la planète.

Soutenez des causes, en vous rapprochant d’association. L’association Tous à Table, par exemple, propose de réserver un quota de couverts à des clients qui ne paient que 10% du prix de leur repas et qui sont dans le besoin. Elle propose également de la réinsertion dans les métiers de la bouche.

Préparez l’avenir

Que la réouverture perdure ou pas, cette période si particulière est le moment idéal pour évaluer votre système de gestion, vous remettre en question, tester de nouvelles choses et concepts.

 

 

Conscients des difficultés du secteur, l’agence Bolivie ouvre l’offre Start’Com au secteur CHR.

Si vous n’avez aucun outil de communication, découvrez l’offre Start’Com spécialement pensée pour vous ! Positionner, communiquer, développer : tout a été prévu ! Vous avez déjà des outils de communication et souhaitez appliquer nos recommandations ? Contactez-nous par mail et échangeons, nous adapterons nos propositions et tarifs à ce contexte si particulier : contact@agencebolivie.fr

 

Vous avez aimé ce sujet ? Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez nos autres articles :

 

Covid-19 : Hausse surprenante des créations d’entreprise

 

Les français veulent développer l’économie locale pour une économie durable

 

Comment digitaliser vos outils print ?

 

Recommend
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIN
  • Pinterest
Share
Tagged in
Leave a reply